Indécrottables conseillers départementaux !


07 Feb
07Feb

La Commission permanente du Conseil Départemental de la Haute-Savoie, 34 élus en fin de mandat réunis ce 1er février, s'entête à prolonger à Annecy le fonctionnement d'un aérodrome inutile, coûteux, polluant. Elle vote encore pour un bail d'exploitation de 15 ans (avec Vinci). Que seront devenus tous ces élus en 2036 ?

La nature de cet équipement qui fait obstacle à une transition écologique indispensable, ses objectifs qui n'ont rien à voir avec le bien de la collectivité, son poids pour le budget départemental alors qu'il est totalement déconnecté de son bassin d'emploi et de vie, entraînent une forte opposition contre son maintien. Le collectif « CRASH. Annecy » fédère cette opposition, qui mobilise depuis toujours le mouvement « Les Annéciens ».   

Tout le monde est d'accord, personne n'est pour.

On ne risque pas de voir une maigre cohorte de protestation emmenée par Christian Monteil, soutenue par la doyenne Françoise Camusso, avec le premier rang des hauts responsables Fabienne Duliège, Valérie Gonzo-Massol, Laure Townley-Bazaille, Dominique Puthod, Vincent Pacoret, François Daviet, Christian Heison, François Excoffier, affichant des slogans :

« Encore 15 ans de nuisances, oui, oui ! »

« Touche pas à mon monoplace qui fait du bruit et qui pue! »

« Le vélo, la rando, beurk ! Moi, je vole ! »

« Faites du bruit pour ceux qui font du bruit en montagne ! »

« Haute-Savoie, terrain de jeu nordique, glisse sur la piste, waouh ! »

« Oui à la mobilité des entrepôts aériens ! »

Les habitants, en particulier les jeunes mobilisés pour le climat, ce sont eux les raisonnables.

Ils veulent simplement reconnaître que c'est la raison qui motive effectivement une décision politique. Ils veulent simplement que le Conseil départemental justifie sa décision en donnant les raisons de la précipitation de cet engagement pour 15 ans. Or, le Conseil départemental ne dit rien, ne dit pas pourquoi, ne dit rien d'alternatives possibles. Les élus du Conseil départemental exercent leur puissance politique comme si elle échappait à la controverse. Les conseillers départementaux sont-ils démocrates ?

NB 1 : même obstination contre l'abandon du tunnel sous le Semnoz ; voir Haute-Savoie magazine, page 4, Janv/Fév 2021#185 (impression Groupe Maury – Malesherbes dans le Loiret, à 507, 8 km d'Annecy, imprimeries où un plan social est à l'œuvre depuis octobre 2020).

NB 2 : même indifférence du maire d'Annecy, François Astorg, qui s'était engagé à envoyer un courrier au Président du Conseil départemental au sujet de l'aérodrome.

Le collectif "Les Annéciens"

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.