Ordre du jour du Conseil municipal : J-8


06 Dec
06Dec

"Les Annéciens" ont salué le travail effectué par le Grand Annecy, en séance publique le 26 novembre dernier, qui fixe aux élus des perspectives raisonnables, avec un budget dont la sobriété respecte les dépenses conjoncturelles de la crise sanitaire mais n'interdit pas les investissements. La capacité d'autofinancement du Grand Annecy permet d'envisager des investissements, de faire les choix d'une feuille de route qui convoquent démocratiquement l'adhésion de tous. Suite le 17 décembre.

"Les Annéciens" sont moins enclins à bien noter la municipalité d'Annecy, dont le travail n'est guère visible. Il semble que la majorité ait du mal :

  • à découvrir pour de vrai les conséquences des promesses publicitaires de sa campagne,
  • à donner la parole aux annéciens et aux élus au lieu d'inventer des petits comités dont les réunions court circuitent les instances légitimes,
  • à tenir le discours qui concilierait sa posture de donneuse de leçons et la trouille du recours de la liste Rigaut.


Résultat : pas grand chose !

Les comités de quartiers sont renvoyés sine die alors qu’on nous a dit qu’ils étaient les outils de travail des maires délégués : où en sont-ils ? L'adjointe à l'urbanisme n’évoque aucun projet ou presque sauf ceux qui ont été signés par la municipalité Rigaut, dont les haras ou la base de surf sur le Thiou. Rien ne bouge.


Pourtant, surtout dans l'éventualité d'une annulation des municipales, d'un report des départementales, d'un recours contre la délégation de l'aérodrome à la société Vinci, Annecy mérite beaucoup mieux que cet attentisme.


Un projet des "Annéciens" par exemple, mais pas récupéré avec le petit bout de la lorgnette, le vrai projet destiné à être non pas copié mais discuté, amélioré en respectant ses ambitions et sa signification pour la ville : le vallon du Fier, confluence du Fier et du Thiou, comme espace à protéger, probablement cœur de ville à moyen terme, espace exemplaire des mobilités douces, lié au lac par les berges, inventant la liaison avec Annecy-Meythet intégrée grâce à la requalification de l'aérodrome (mais pas en zone de hangars et de réserves de voirie départementale).


A 8 jours du dernier conseil municipal de 2020, lundi 14 décembre, 18h, personne ne sait de quoi est fait l'ordre du jour. 

A moins que le maire peut-être... Ce serait bien qu'une séance publique amorce un débat sur le vallon du Fier, non ? Que la population sache quelles relations sont établies avec le Département ? Que soit évoqué le bouleversement d'un calendrier d'élections nouvelles ?


Le mouvement "Les Annéciens"

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.