Notre programme est au second tour : portons ensemble l'alternative !


02 Jun
02Jun

Comme annoncé dès le 1er Juin, nous offrirons une troisième voie pour les Annéciens, une alternative crédible à la municipalité sortante de Jean-Luc Rigaut, avec notre programme cohérent et sérieux pour Annecy. Nous ne faisons pas une candidature de témoignage. Nous voulons des élus nombreux pour  qu’Annecy, commune nouvelle, ne perde pas encore 6 ans.

Après un entre-deux-tours beaucoup plus long que prévu, qui a donc permis de rencontrer les candidats en présence, il est apparu que les divergences de fond et de manières de faire étaient trop importantes pour que nous puissions parvenir à un quelconque accord. Un accord quelconque, de circonstance, électoraliste n’est pas sérieux lorsque l’on prétend vouloir gouverner la 29ème ville de France. Le risque de l’incohérence, de la recherche du plus petit dénominateur commun est trop fort pour un enjeu aussi grand.

Beaucoup de témoignages d’Annéciens confortent notre décision de maintenir notre candidature indépendante afin que les citoyens puissent choisir entre trois projets bien différents. Nous faisons le choix du respect des électeurs pour que chacun vote en connaissance de cause pour les six années qui viennent. Notre programme est unique. Il est le seul à être chiffré, effectivement réalisable.


Alors que beaucoup utilisent opportunément “l’après Covid” pour discourir sur une occasion de changer de cap, “Les Annéciens” maintiennent leur programme qui, à bien des égards, présentait déjà des solutions aux problèmes qu’a amplifiés la crise sanitaire et économique. 


Le confinement a confirmé la nécessité des espaces verts de proximité en ville. En parallèle à notre volonté de sanctuarisation des espaces verts existants, notre projet “Annecy Central Parc” vise à la création d’un nouveau poumon vert urbain de 80 hectares à la place d’un aéroport polluant sous perfusion de fonds publics. Cesser de financer ce type d’infrastructure utilisée à 95% par l’aviation de loisir, restituer un espace foncier dans le bien commun, pour le bien de tou-te-s, en faisant des économies, voilà un projet urgent ! Il permettra aussi  d’accueillir pour de bon Meythet dans la commune nouvelle, de franchir la frontière naturelle du Fier et d’abolir la barrière invisible de la distinction sociale. 



Le confinement a désigné aussi l’autonomie alimentaire comme un enjeu crucial, économique et écologique, pour les prochaines années. Nos élus agissaient déjà pour la création de zones agricoles protégées en périphérie de notre ville. Notre programme va plus plus loin en proposant la création d’une ceinture agro-écologique qui permettra de limiter l’étalement urbain, de préserver la filière agricole et d’alimenter nos circuits courts, et la halle des producteurs locaux, que nous voulons créer au haras.

Le confinement a donné enfin dignité à celles et à ceux qui ont continué leur travail, particulièrement les infirmièr-e-s, les aides-soignant-e-s, les éboueurs aussi. La commune n’a pas en charge l’ensemble de la politique sociale. “Les Annéciens” prononcent le mot “social” avec humilité. Ils ne sont pas en train de découvrir, comme d’autres, un peuple soudain idéal. 


Notre programme propose que l’école, le logement, la culture, le sport, la vie associative, la démocratie citoyenne épargnent aux moins favorisés la mise à l’écart, l’isolement, l’absence de représentation. Les classes populaires dépassent les 50% à Annecy. 


Nous nous réjouissons que d’autres déclarent prendre conscience de la nécessité de donner à notre avenir une perspective plus écologiste, plus sociale et plus démocratique. Ils n’apprennent rien aux “Annéciens” qui en font leur combat local depuis longtemps, incarné dans un programme concret et proche de la réalité du territoire.


La liste  “Les Annéciens”

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.