ANTOINE GRANGE ÉLU VICE-PRÉSIDENT DU SCoT DU BASSIN ANNÉCIEN !


09 Sep
09Sep

Antoine GRANGE, conseiller municipal issu du collectif Les Annéciens a été élu vice-président du SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) du bassin annécien. Les Annéciens, par sa voix, feront entendre leur vision du territoire au sein de cette instance dont les délibérations sont décisives pour  la protection et l'aménagement de notre espace de vie.  A 21 ans, Antoine GRANGE est étudiant en cinquième année à Sciences Po Paris, Ecole Urbaine, master d'urbanisme. Dans ce cadre, il fait demain une visite de terrain sur l'île Saint-Denis (93), quartier en cours de réaménagement pour accueillir le village olympique des JO 2024, en face de la Cité du Cinéma. 


Qu'est-ce que le SCoT ?

Un outil d'urbanisme, un document de planification stratégique qui définit pour le long terme les orientations d'aménagement sur un bassin de vie. Un SCoT s'impose aux documents d'urbanisme des communes et des intercommunalités.

Quel est le territoire du Bassin Annécien ?

Il couvre 61 communes, regroupées en 4 Communautés de Communes : du Grand Annecy, des Sources du Lac d'Annecy, de Fier et des Usses, du Pays de Cruseilles. 20% de la superficie, 1/3 de la population de la Haute-Savoie, un environnement exceptionnel !

Qui élabore le ScoT du Bassin annécien ?

Un Syndicat mixte est porteur du projet, structuré avec un Comité Syndical de 70 élus (35 titulaires et 35 suppléants), et un Bureau, de 9 titulaires (et d'autant de suppléants) élus, réuni à l'initiative du Président élu du Comité du Syndicat mixte.


« Je suis vraiment honoré d'être élu à une fonction au carrefour de mon engagement municipal et de l'objet de mes études universitaires. Je remercie ceux qui me font confiance, parce que, élu de l'opposition municipale à Annecy, j'ai plaisir à saluer les intentions de dialogue de tous. Je dis ma gratitude à Denis Duperthuy et Claire Lepan dont les mérites reconnus ont certainement agi par contagion pour que je sois ainsi distingué. Comme a dû jouer aussi le sérieux de la réflexion du mouvement des Annéciens dans ses propositions pour notre ville.

Imaginez qu'à Paris, fermant les yeux,  je vais avoir en tête un espace d'une incroyable diversité de milieux, de paysages naturels, agricoles, urbains. La Tournette 2000m plus haut que la mairie de Saint-Félix, des zones pour la protection des oiseaux à Seythenex, aux Glières, dans les roselières du lac, des sites classés comme le Roc de Chère ou le Taillefer, des sites inscrits comme le lac d'Annecy ou les Gorges du Fier, une partie du Parc Naturel Régional des Bauges (17 communes du SCoT), de nombreuses zones humides à protéger (dont le Thiou à côté de chez moi), des prairies d'élevage, des vergers, plein de zones d'intérêt écologique, pour la faune et la flore, des hameaux, des villages, des villes dont une grande et des moins grandes... Comment faire pour que nous soyons tous d'accord pour participer à la lente et anonyme sédimentation de tout ça, proscrivant les coups d'orgueil égoïstes qui agressent ? Quelle belle tâche m'attend ! »  Antoine Grange  


Le collectif Les Annéciens

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.