Annecy se proclame “zone de liberté LGBTI+” !


04 Jul
04Jul

A l’occasion du Conseil municipal de la Ville d’Annecy du 28 juin 2021, le groupe Les Annéciens a déposé la motion intitulée “Annecy, zone de liberté LGBTI+”.  

Retrouvez l'intervention de Denis Duperthuy en séance du Conseil municipal

Ce vœu intervient dans un moment où plus de 100 régions, districts et municipalités de toute la Pologne ont adopté des résolutions pour se déclarer libres de ce qu’ils appellent « l’idéologie LGBT », promouvant ainsi une politique discriminatoire à l’égard des personnes LGBTI+. Ces institutions ont ainsi adopté des mesures visant à suspendre l’aide financière aux organisations qui promeuvent la non-discrimination et l’égalité, interdisant « la diffusion et la promotion de la propagande LGBT », restreignant l’éducation au genre et à la non-discrimination ou encore ayant recours à une définition très restrictive de la famille dans leur politique d’aide sociale.  

Par la présente motion, la ville d’Annecy se déclare zone de liberté pour les personnes LGBTI+ et s’engage à protéger et promouvoir l’égalité et les droits fondamentaux pour tous, y compris pour les personnes LGBTI+, et à garantir pleinement leurs droits.  

Le Parlement européen a adopté une résolution le 11 mars 2021 proclamant l'UE comme zone de liberté LGBTI+. Dans le prolongement de cette initiative du Parlement européen, la Ville d’Annecy considère par l’adoption de ce vœu que l’égalité de traitement et la non-discrimination sont des droits fondamentaux inscrits dans la Constitution française, dans les traités de l’Union européenne et dans la Convention européenne de sauvegarde des Droits de l’Homme et des libertés fondamentales. Notre commune réaffirme ainsi son engagement en faveur des droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres, intersexes, et queer.  

Face à la régression des droits des personnes LGBTI+ en Europe, la Ville d’Annecy s’engage à promouvoir l’égalité des droits :

  • en luttant activement contre les discriminations fondées sur le genre ou l’orientation sexuelle, y compris dans la politique de ressources humaines de la collectivité ;
  • en favorisant la visibilité des personnes LGBTI+ à Annecy dans l’espace public et dans les communications de la collectivité ; 
  • en soutenant financièrement et matériellement les acteurs associatifs ;
  • en menant une politique de sensibilisation aux discriminations et d’éducation au genre dans les écoles de la Ville, en partenariat avec les acteurs associatifs ; 
  • en assurant la sécurité des personnes LGBTI+ avec des moyens supplémentaires pour la police municipale, avec auprès des personnels des actions de sensibilisation aux discriminations et notamment au harcèlement des personnes LGBTI+ ; 
  • en nommant, conformément à la résolution du 25 janvier 2021 adoptée par le Congrès des Pouvoirs Locaux et Régionaux du Conseil de l’Europe, un expert local chargé de conseiller la collectivité sur les politiques d’égalité et de non-discrimination qui a vocation à travailler en transversalité avec les acteurs associatifs. 

Nous regrettons certains propos de la part d’élus de la majorité, dont les interventions sont malheureusement révélatrices d’une méconnaissance du sentiment d’insécurité croissant dont témoignent les personnes LGBTI+. L’intervention que nous espérons maladroite de Guillaume Cohen (Réveillons Annecy) montre encore une fois à quel point, même au sein des élus de l’assemblée municipale, ce sujet de société est relégué comme une question accessoire, comme s’il s’agissait d’un loisir. Pourtant, ce vœu puise son sens dans la devise de notre nation, “liberté, égalité, fraternité” à laquelle porte atteinte toute forme de discrimination

Nous sommes heureux que, malgré cinq abstentions, ce vœu ait fait l’unanimité au sein du Conseil municipal. Nous espérons que le Conseil municipal saura désormais le mettre en œuvre. 

Les élus Les Annéciens

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.